Les saisons, les années..., Me confier et faire le point

Mi-année 2021, mi-bilan

Juillet… l’appel du large et le besoin repos poussent à se déconnecter numériquement : les blogues commencent à être désertés. Comme chaque été. Peut-être davantage cette année. De mon côté, je reste. Ici, dans ma banlieue et présente sur mon blogue. L’océan, pour moi, se sera dans un an, si…
En attendant, mon programme ne change pas : lire, écrire, admirer le ciel le soir, penser à moi…


Mais avant de penser à l’été prochain, coup d’œil dans le rétro sur ses six derniers mois !

La peur du virus m’avait tenue loin du monde, loin des gens… elle m’avait retenue chez moi, à l’abri. Peu à peu, j’ai repris les transports en commun – assise dans le métropolitain, l’émotion, proche des larmes aux yeux, me saisit ! Étonnamment, les bruits, cette ambiance… m’avaient manqués. Il y a eu aussi mon retour à la bibliothèque, après sept mois d’absence.
Prendre conscience que cette pandémie n’en est qu’une parmi tant d’autres à venir. Alors faire confiance, et accueillir…

Garder le cap !
Fidèle à moi-même, j’ai écrit et publié sur le blogue selon mon envie et mon humeur. Écrire à nouveau sur un livre m’a empli de joie.
Deux ans. Deux ans qu’existe … du soir en été. Quand l’immensité s’offrait à moi… Me sentir chez moi.

Lire… reste essentiel à ma vie, sans cela, elle aurait bien peu de sens.

De janvier à fin juin, j’ai lu 20 livres : quatorze romans, deux recueils – un de poésie et un autre de nouvelles –, deux récits autobiographiques, un récit de voyage et un manga.

Suivre l’azur de Nathalie Léger, Aimez-vous Brahms… de Françoise Sagan, Papa told me 1 de Nanae Haruno, Roman sans titre de Dương Thu Hương, I am, I am, I am de Maggie O’Farrell, les tomes 3 & 4 de la saga d’Anne (Lucy Maud Montgomery) et Cent ans de Herbjørg Wassmo, furent d’excellentes lectures.

Dương Thu Hương, Nathalie Léger et Maggie O’Farrell deviennent trois nouvelles écrivaines favorites.

Roman sans titre et I am, I am, I am, ont été de belles surprises.

En revanche, Mon midi mon minuit d’Anna McPartlin a été ma plus grosse déception.

Évidemment, j’ai ri et pleuré, j’ai voyagé à travers le monde et dans le temps.

J’espère que le second semestre sera aussi intéressant.

1 réflexion au sujet de “Mi-année 2021, mi-bilan”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s