À mes heurs retrouvés (blog d'avant), Côté lecture

Bluebird. Tristan Koëgel.

J’aime…
… la couverture signée Taï-Marc Le Thanh ; le titre et la quatrième de couverture.
J’ai aimé…
… emprunter et rendre plusieurs fois Bluebird, sans oser l’ouvrir et attendre le bon moment pour le lire.
Ainsi, j’ai aimé…
… découvrir l’histoire de Minnie, celle d’Elwyn et des autres personnages.
… la plume de Tristan Koëgel racontant ces destins dans une Amérique du Nord (États-Unis) en pleine ségrégation raciale où la vie des Noirs était plus que dure, face à la haine et aux violences des Blancs, la musique était leur refuge et leur espoir. Blues.
J’ai pleuré…
J’ai ri.

J’ai moins aimé…
… certains dialogues dont celui des jeunes gens, entre Minnie et Elwyn, qui ne me semblait pas dater des années 1940 et ne pas appartenir à leur catégorie sociale.

Bluebird
Didier Jeunesse, 2015. 320 pages
Fiche du livre sur didier-jeunesse.com