À mes heurs retrouvés (blog d'avant), Côté lecture

Hibakusha. Tilde Barboni et Olivier Cinna.

Des dessins de toute beauté !
Le scénario est d’une poésie !
Une bande-dessinée qui me laisse sans mots…

Je remercie Kathleen pour cette belle découverte.

Je vais d’ores et déjà partir en quête de la nouvelle Hiroshima, fin de transmission de Thilde Barboni dont la BD est l’adaptation.

1 réflexion au sujet de “Hibakusha. Tilde Barboni et Olivier Cinna.”

Les commentaires sont fermés.