À mes heurs retrouvés (blog d'avant), Si on parlait de... Tag et autres

Si j’étais… (2)

Et me dévoiler encore un peu… à travers le monde des livres.

Si j’étais un livre
La maladie de la mort de Marguerite Duras.
Je me souviens de lui (celui-ci, pour ceux qui n’aiment pas les personnifications), des mots mis en images, des émotions ressenties lors de ma lecture et du style particulier de Marguerite Duras. Tellement admirative, j’en ai les larmes aux yeux.

Si j’étais un.e écrivain.e
Marguerite Duras, évidemment. Pour son écriture en ellipses, le poids de ses mots où j’y ressens quelques fois sa douleur, ses blessures, ses maux. La beauté des maux et des mots.

Si j’étais une couverture
J’hésite… Je choisis celle d’un livre édité chez P.O.L : blanche, épurée – aucune photo – figurent seulement le nom de l’auteur et le titre. J’aurais pu choisir celles de Gallimard ou du Seuil, mais l’écriture grise en italique du titre et bleue en gras du nom de l’auteur chez P.O.L l’emporte face à la couleur crème des couvertures et du rouge de l’écriture (titre et nom de l’auteur) des deux autres.

Si j’étais une quatrième de couverture ou un résumé
Celle d’un Folio. Pas de résumé, juste un extrait du livre.

Si j’étais une maison d’édition
Réflexion. Hésitation. Et Gallimard. Parce que La Pléiade, parce que… Les magnifiques traductions des romans intemporels étrangers, le choix de leur catalogue et bien d’autres choses encore.

Si j’étais un livre à succès
Le Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry. Conte philosophique et poétique intemporel. Évasion, humour, réflexions…

Si j’étais un intemporel
J’en ai peu lus. Je rattrape mon retard actuellement. Mais Jane Eyre de Charlotte Brontë est celui que j’aimerais être. La beauté de l’écriture, de l’histoire, des personnages…

Si j’étais un personnage féminin
Choix difficile. Je garde Jane Eyre. Une jeune femme surmontant les épreuves avec courage. Et pour l’amour…

Si j’étais un personnage masculin
François Tavernier de la saga La bicyclette bleue de Régine Deforges. Son amour pour Léa Delmas.

Si j’étais une saga
La bicyclette bleue de Régine Deforges. Ses personnages, son histoire, l’amour…

Si j’étais un marque-page
Une carte postale avec un paysage de Saint-Nazaire… Parce que la carte postale ne dépasse pas du livre – qu’il soit grand format ou poche.

Si j’étais un accessoire de lecture
Un protège-livre. Celui que je possède, créé par Hakomode.