À mes heurs retrouvés (blog d'avant), Si on parlait de... Tag et autres

Si j’étais…

Il y a cette envie d’écrire sur moi : partager un peu plus de ce que j’aime, de ce que je voudrais/pourrais être. Grâce à ces questions posées ici ou là sur la toile, en toute simplicité j’y réponds…

Si j’étais un objet du quotidien
Celui que je chéris : le livre. Le livre autobiographique ou le recueil de poèmes, ou peut-être un essai philosophique…

Si j’étais un moment de la journée
La journée entière serait à chérir mais j’ai une préférence pour le petit matin à l’heure où tout est encore calme, à l’heure des premières lueurs du jour : l’aurore ou l’instant de toutes les promesses, de tous les possibles.

Si j’étais une saison
Celle des couleurs flamboyantes : quand l’or se mêle au rouge vermeil, au vert intense qui peu à peu s’évanouit : l’automne. Ma saison. Ou les derniers éclats avant la nudité des arbres, les dernières chaleurs avant le grand froid, ou s’émerveiller avant que tout s’efface.

Si j’étais un bruit
Celui des vagues de l’océan, quand elles se brisent contre les rochers. Le ressac. Bruit dont je ne me lasse pas.

Si j’étais un paysage
Évidemment, l’océan, un matin d’automne… Quand le soleil se pointe à l’horizon, à l’heure où il sépare ciel et mer.

Si j’étais une odeur
Celle des embruns. Si particulière surtout quand je rejoins le front de mer de Saint-Nazaire.

Si j’étais un souvenir heureux
Celui de notre premier été à l’océan, l’été de Votre demande. Un souvenir inoubliable : le sable, vos mots, nos regards et au loin, l’horizon…

Et si j’étais…
Je suis déjà et c’est déjà beaucoup. Être et être ici avec Vous est un merveilleux présent. Inestimable. Mer-see

D’après les idées de Val et de la femme aux cheveux très longs et secs.